Top 5 des meilleures façons de réviser ses cours de droit

September 1, 2016

 Face aux lois, jurisprudences, principes accumulés dans les codes, manuels et autres cours magistraux, la panique vous guette ? N'y cédez pas ! D'une part, chaque année, des milliers d'étudiants ressortent vivants des partiels (si, si !) ; d'autre part, des outils et astuces peuvent vous aider à affronter cette période sous haute tension.

Astuces, méthodes d'apprentissage, Lexifiches... découvrez le top 5 des meilleures façons de réviser ses cours de droit.

 

Top of the top : un mot d'ordre, l'organisation

 

Il faut être ordonné. L’important est de ne pas traiter toutes les informations d’un bloc. Votre cerveau ne suivrait pas !

Il est impossible de retenir 1000 informations d’un coup. En revanche, si l’on classe ces informations, la tâche est réalisable. On divisera ces informations en 10 niveaux, tout à fait assimilables par le cerveau ; puis ces 10 niveaux en 10 catégories… jusqu’à intégrer petit à petit l’ensemble des informations.

Cette organisation des données en mémoire est fondamentale. C’est elle qui permettra à la mémoire, le jour de l’examen, de retrouver facilement le chemin vers l’information utile à l’épreuve.

 

Et l'organisation commence... dès la prise de notes !

 

D'autres astuces et conseils avec la Mémofiche !

 

Et pour vous organiser tout au long du semestre? un outil peut vous être utile : Lexifiche

Une Lexifiche sert dès le début du semestre pour vous aider dans votre prise de notes et vous apporter des éclaircissements sur les notions clés. Pendant le semestre, elle vous aidera à assimiler les différents concepts et les connaissances. Enfin, à la fin du semestre, elle constituera un atout pour vos révisions. Il n’y a pas meilleur apprentissage que le rappel de l’information !

Top 2 : l'appel aux sens

 

On accède à la mémoire à court terme grâce à nos différents sens (vue, ouïe, toucher…).

 

Pour mémoriser, il est ainsi important de transformer les mots, les informations, les concepts en images ou, tout au moins en schémas figuratifs. Utilisez les couleurs, faites des schémas, des encadrés, structurez vos fiches de façon très visuelle en mettant en évidence des informations essentielles. Bref, ne négligez pas le visuel !

 

C'est ce qui fait l'atout majeur des Lexifiches ! L'alternance dans les modes de présentation favorise la mémorisation et apporte un côté attrayant qui facilite la concentration et la compréhension de la matière abordée. De plus, ces fiches sont rédigées par des professionnels du droit, maîtres de conférences, enseignants-chercheurs, avocats… Ils possèdent suffisamment de recul sur leur matière pour pouvoir la synthétiser, l'organiser, afin que l’apprentissage soit efficace. Ils dégagent pour vous les éléments essentiels, les bases à acquérir obligatoirement dans chaque matière. Le contenu des Lexifiches est en outre régulièrement mis à jour sur le site Internet (www.lexifiche.com) ; un QR code en première page permet d’y accéder.

 

Quelques exemples de tableaux et schémas que l'on peut trouver dans une Lexifiche...

 

Le champion de la synthèse : le mind mapping !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Top 3 : zen attitude et concentration

 

Deux astuces simples pour rester concentré :

• si une pensée vous reste en tête et nuit à votre concentration, mieux vaut vous en débarrasser illico, par exemple en la notant sur une feuille ;

• avant chaque séance de révision, prenez 30 secondes pour vous mettre en condition, visualisez-vous en train de travailler et remémorez-vous l’objectif du cours.

 

Autre point noir des examens : le stress. Comment le combattre ?

En mangeant des aliments riches en magnésium (chocolat, noix, amandes…) ou du magnésium marin en gélule.

Plusieurs autres techniques simples permettent de contrer le stress :

• prendre des inspirations profondes pour oxygéner le cerveau ;

• détendre un à un chacun de ses muscles en commençant par les pieds (contracter pour cela le

muscle concerné au maximum, puis relâcher) ;

• s’entourer de personnes positives et se distraire en voyant des amis proches ;

• bien percevoir l’intérêt du cours étudié et penser à se féliciter soi-même lorsque l’on atteint ses objectifs ;

• enfin et surtout, relâcher la pression en riant le plus souvent possible...

 

Top 4 : des méthodes d'apprentissage conseillées par les psys !

 

L'autoévaluation : cette méthode consiste à vérifier soi-même ses connaissances en réalisant des exercices, ceux présents dans les manuels par exemple. L’idée est que plus quelqu’un est actif dans son apprentissage, plus il pourra s’approprier le cours.

 

L’auto-interrogation : par exemple, un étudiant a vu en cours de droit civil la responsabilité du fait de son préposé. Lors de la relecture de son cours, il pourra se poser la question suivante : « Pourquoi un acte réalisé par autrui devrait-il relever de la responsabilité de quelqu'un d'autre ? ». S’il tente d’y répondre, cela lui permettra d’appréhender la logique juridique de cette règle. Là aussi, n'hésitez pas à utiliser les points clés qu'apporte une Lexifiche pour vous auto-interroger !

 

La présentation des Lexifiches a elle aussi été conçue par des psychologues sur la base des connaissances actuelles relatives à la mémoire et aux processus d'apprentissage. Petit aperçu des repères et encadrés qui jalonnent une Lexifiche...

La répétition : si l’on souhaite retenir des mots, le plus efficace reste de se les répéter, mais pas n’importe comment. Le nombre de répétitions doit être inférieur de moitié au nombre de mots à apprendre. En revanche, s’il s’agit d’informations plus complexes, comme des concepts, là la répétition ne suffit plus. Cette mémoire-là, que l’on appelle « sémantique », a besoin de se nourrir, de créer des liens logiques et de se structurer.

 

Les moyens mnémotechniques : ils n’améliorent pas la mémorisation. En revanche, ils peuvent servir, une fois que l’on a compris le cours, à synthétiser ce que l’on a appris pour mieux le retrouver ensuite en mémoire.

 

Top 5 : un esprit sain dans un corps sain

 

Ne négligez pas votre régime alimentaire. Certains aliments sont conseillés pendant les révisions : fruits, légumes, poisson, noix, amandes, huile de lin, sucres lents.

 

Respectez votre rythme biologique. Souvent, le matin, l’esprit est reposé et prêt à en découdre. Après le repas de midi, le coup de fatigue vous guette à cause de la digestion, dans ce cas, une solution : la micro-sieste. Certains sont du soir et parviennent à se concentrer après minuit. Le tout est de bien se connaître et de respecter son propre rythme. Et gardez une chose en mémoire, seul le sommeil permet de retenir les apprentissages sur le long terme !

 

La nature à votre service : l’huile essentielle de cyprès est par exemple conseillée parce qu’elle favorise la circulation du sang au niveau du cerveau. Une plante, appelée la bacopa, favoriserait en outre la production de protéine dans l’hippocampe, facilitant ainsi la mémorisation à long terme. Attention, ces anti coup de fatigue ne muent toutefois pas les personnes en super ordinateurs, capables de traiter 10 000 informations à la minute !

 

© auremar/Fotolia © Enrick B. Editions/Lexifiche

 

 

Please reload

Featured Posts

Jeu-concours: "Jamais sans ma fiche"

February 22, 2016

1/1
Please reload

Recent Posts